5 sur 5 basé sur 3 votes client
(3 avis client)

Favela Chaos, l’innocence se perd tôt

22.00

Une bande-dessinée écrite en rimes, comme du slam.

Dans les favelas de São Paulo, pas besoin de crever pour être enterré.

Auteurs : Ferréz  et De Maio

En achetant sur notre site, vous soutenez directement notre travail. Pour l’édition indépendante, c’est vital. Merci !

(et tous nos livres sont imprimés en France 😀 )

Qté

Dans la favela K.O. de Ferréz & De Maio…

Des vies et des histoires juxtaposées,

des maisons imbriquées, des ruelles abandonnées…

La favela manque d’air. Partout, le même quotidien suicidaire.

Résumé

Après le Manuel pratique de la haine, écrit en solo, Ferréz s’associe au journaliste et dessinateur Alexandre De Maio pour cette bande-dessinée exceptionnelle écrite en rimes, comme un long slam.

 

La ville est étrange, désertée par les anges…

Le simulacre est roi. Certains prétendent être la loi,

D’autres acceptent comme des demeurés leur discours parfaitement rodé.

Lavage de cerveau bien implanté…

La criminalité, la corruption de la police, l’argent facile, la misère, l’amour, la solitude… Tous ces thèmes se superposent pour une vision hyper réaliste de la favela.

Comme le dit Ferréz, « A São Paulo, pas besoin de crever pour être enterré… La ville t’enterre vivant ».

Il aura fallu six ans à ces deux fans de hip hop, à ces deux artistes qui luttent pour plus de justice sociale à travers leur art, pour terminer cette B.D.

Lire les premières planches ici.

Avec un dossier final sur la genèse de l’oeuvre, avec une couverture et une fin alternatives ; et des éléments journalistiques, notamment sur la violence à São Paulo. Lire un extrait ici.

Fiche technique

Collection Urbana, « écrire est une arme ». Bande dessinée. 216 pages. 22 euros. ISBN : 978-2-918799-79-5.

Ferrez-De-Maio-Anacaona_Favela Chaos

3 reviews for Favela Chaos, l’innocence se perd tôt

  1. 5 sur 5

    :

    Favela Chaos est une excellente bande-dessinée que j’ai adoré découvrir, qui plaira sans aucun doute aux lecteurs de littérature brésilienne et aux amateurs de petites pépites dessinées. Une BD brutale qui nous plonge dans le monde de la favela avec beaucoup de poésie.
    Ferréz rythme son texte avec des vers chantants et particulièrement percutants. Les dessins d’Alexandre De Maio complètent quant à eux ce récit à la perfection, et nous donnent une image sans chichi de la réalité, ponctuée quelques fois de quelques scènes quasiment cinématographiques qui ajoutent elles aussi leur touche onirique.

  2. 5 sur 5

    :

    De Maio au dessin et Ferréz à l’écrit… ça donne une œuvre puissante et moderne ! A la plume de Ferréz répondent les coups de crayons d’Alexandre de Maio.

  3. 5 sur 5

    :

    Des mots puissants qui s’entrelacent avec des dessins magnifiques ! Une BD puissante.

Ajouter un Avis

Catégories : ,