Le message social de Tonton Couture

Le côté négatif de la globalisation, expliqué aux enfants !

Derrière l’histoire de Tonton Couture, Eymard Toledo raconte l’histoire d’un Brésil qui s’est transformé complètement au cours des dernières années, avec l’arrivée de grandes usines, d’industries et d’usines d’exploitation minière.

Pour écrire Tonton Couture, Eymard s’est inspirée de gens qu’elle a connus pendant son enfance, ou lors de ses voyages réalisés dans les villages de la campagne du Minas Gérais. Des gens simples, comme Tonton Couture, qui gagnent leur vie avec des métiers qui disparaissent – couturier, pêcheur, marchand de pop-corn…

Pour Eymard, la disparition de ces métiers au Brésil est une conséquence de la dégradation de l’environnement, et du côté négatif de la globalisation : la consommation exagérée, le déplacement de productions industrielles vers d’autres pays où la main d’oeuvre coûte moins chère, la croissance désordonnée des villes.

L’histoire de Tonton Couture se passe au Brésil mais pourrait aussi se passer dans n’importe quelle autre pays : en France, en Chine, au Pérou, en Inde, au Nigéria ou au Laos…

Pour Eymard Toledo il est essentiel de créer des histoires qui mènent les enfants à découvrir un parallèle entre leur vie et la vie d’autres personnes qui vivent dans des univers différents et ‘exotiques’.

Retour au Blog

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *