Le livre Anacaona et l’écoféminisme

Rentrée universitaire 2020… Je viens d’apprendre que 1492 Anacaona l’insurgée des Caraïbes est au programme d’un semestre d’études à l’université Paris 3 ! Quel bonheur! 🥰 Vous n’imaginez pas l’émotion de savoir que l’histoire d’Anacaona n’est pas oubliée. Les colons ont pendu cette reine haïtienne qui s’était rebellée contre la colonisation il y a plus de 500 ans, espérant ainsi anéantir toute résistance des Autochtones. Pourtant, Anacaona est toujours vivante : on parle d’elle en France, à l’université, en 2020. Quelle victoire !

Voici l’intitulé du cours :

Figures et écritures de femmes, vers un (éco)féminisme littéraire de l’Atlantique ? 

Dans ce cours, nous n’envisagerons pas l’Atlantique à la lumière d’une histoire unilatérale de la conquête et de la colonisation mais à l’ombre de grandes femmes en fleurs – et en luttes. Quelles réponses poétiques les autrices du début du XXIème siècle apportent-elles à l’histoire de l’exploitation commune des terres, des peuples et des corps des femmes ? Si le lien des femmes de l’Atlantique à la nature a été marqué par l’arrachement, l’appropriation et la violence de la rencontre entre les cultures africaines, amérindiennes et européennes, comment les autrices se réapproprient-elles les dominations passées et perpétuées pour affirmer la puissance des femmes à participer autrement au monde ? De la reine taïno Anacaona, à la femme anonyme du marché de Gorée, en passant par les quatorze femmes qui ont sauté au milieu de l’océan pour échapper à l’esclavage, les personnages de Paula Anacaona, Tanella Boni et Fabienne Kanor nous invitent à penser la diversité des relations que les femmes de l’Atlantique tissent avec le monde environnant pour tenter de s’opposer à leur commune exploitation. La lecture croisée de différents textes sera abordée dans une perspective écoféministe ouverte sur l’ensemble de l’espace atlantique. 

Un florilège de textes, littéraires et théoriques, issus de l’ensemble de l’espace Atlantique sera composé au fil du cours. La première séance sera consacrée à la lecture croisée de poèmes de Susan Saxe et Conceição Evaristo, dans leurs versions originales et leurs traductions en français. Le cours est ouvert à toutes et tous, sans aucun prérequis.  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *