Le Brésil au Salon du livre de Paris 2015

Conférence de presse de présentation des 45 auteurs brésiliens invités au Salon du livre de Paris, mardi 9 décembre 2014

 

L’ambassadeur du Brésil en France, M. José Mauricio Bustani, a ouvert cette conférence de presse en insistant sur l’amitié qui lie nos deux peuples depuis toujours, et sur la mémoire culturelle partagée entre la France et le Brésil.

Il a rappelé que la décision d’inviter une deuxième fois le Brésil au Salon du livre a été prise en décembre 2012 par François Hollande et Dilma Rousseff. C’est la première fois qu’un pays est invité d’honneur à deux reprises en un laps de temps aussi court (le Brésil avait été invité une première fois en 1998).

L’ambassadeur Bustani a insisté sur

l’internationalisation de la littérature brésilienne, qui est dorénavant une politique d’État pour Brasilia. La littérature peut avoir un rôle majeur en termes de relations internationales.

À ce titre, 35 millions de dollars seront débloqués entre 2011 et 2020 pour aider à la diffusion de la littérature brésilienne à l’étranger. Tous les pays du monde profitent actuellement de ce programme – mais la France est le pays qui en bénéficie le plus, preuve de l’intérêt des éditeurs français pour la littérature brésilienne. [À ce titre, je me permets d’ajouter que les éditions Anacaona ont publié le plus d’auteurs brésiliens en France en 2013, 2014 et 2015 !)]

Preuve de cette internationalisation, le Brésil a été invité d’honneur au salon du livre de Bogota en 2013, de Francfort en 2013, de Bologne en 2014, de Paris en 2015 et le sera à Londres en 2016. Tout un programme de soft power diplomacy, on le voit bien…

M. Vincent Montagne, Président du Syndicat national de l’édition, a ensuite montré les ressemblances entre le Brésil et la France, deux pays qui défendent l’altérité et la diversité, à l’heure où l’uniformisation culturelle mondiale est une menace. Il a insisté sur toutes les possibilités qui s’ouvraient avec les 200 000 visiteurs attendus au Salon, dont 30 000 enfants…

Le président du CNL, M. Vincent Monadé, (qui a avoué en passant sa passion pour le football brésilien !) a déploré que la littérature brésilienne ne soit pas assez traduite, pas assez lue, pas assez partagée. Et espère que le Salon sera l’occasion pour que cette littérature s’installe durablement en France

M. Xavier Darcos, Président de l’Institut français, a évoqué la situation de la France de l’autre côté de l’Atlantique, avec plus de 400 livres français traduits en brésilien en 2013 ! Le français est une langue apprise et aimée, et on peut se réjouir de l’ouverture d’une grande médiathèque française à Rio, par exemple.

Mme Guiomar de Grammont, conseiller littéraire pour le Brésil.

Mme Guiomar de Grammont, conseiller littéraire pour le Brésil.

Puis le professeur Leonardo Tonus, de l’université La Sorbonne, et Mme Guiomar de Grammont, respectivement conseillers littéraires pour la France et le Brésil, ont dévoilé la liste des 45 auteurs invités sous forme d’un parcours littéraire, navigant entre fiction, poésie, théâtre, essais…

Évidemment, que du beau monde ! Nous nous réjouissons du choix des auteurs invités, qui montrent le Brésil littéraire dans toute sa diversité. Il y en a pour tous les goûts ! Toutes les régions, les ethnies, les thèmes, sont représentés et respectés… ce qui montrera le dynamisme de ce grand pays littéraire.

Voir la liste complète des 45 auteurs invités ici. La liste des auteurs Anacaona ici.

Rendez-vous en mars 2015, pour retrouver les auteurs publiés chez les éditions Anacaona et tous les autres ! Le Salon sera mémorable, j’en suis persuadée :-). Vive la littérature !

 

auteurs brésiliens SDL

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *