André Diniz : illustrateur, scénariste, auteur

André Diniz est devenu l’un des illustrateurs et créateurs de BD les plus connus au Brésil dans les dernières années. Il a déjà produit des BD de manière indépendante, mais il a aussi créé sa propre maison d’édition, la Nona Arte, où il a publié ses propres œuvres de 2000 à 2005. Après avoir fermé la Nona Arte, en 2005, il commence à publier dans diverses maisons d’édition brésiliennes, grandes et petites, et remporte divers prix nationaux.

Raconter des histoires a toujours été essentiel dans la vie d’André Diniz, et ils les raconte à travers les mots, les dessins, les deux en même temps, comme c’est le cas des BD.

Depuis 2008 il se consacre de plus en plus à l’illustration et a aujourd’hui un style propre et original, inspiré entre autres de l’art africain et de la littérature de cordel du Nordeste brésilien. Les œuvres qu’ils a illustrées chez Anacaona sont diverses, elles vont du nordeste brésilien, comme c’est le cas de L’enfant de la plantation (2013), de José Lins do Rego, de La terre de la grande soif (2014) et de Joao Miguel (2015), de Raquel de Queiroz, à la favela de Rio de Janeiro avec  Le libraire de la favela (2017), de Otávio Júnior.

Dans chacune de ses illustrations on reconnaît les traits originaux de Diniz, ce syncrétisme d’art africain, littérature de cordel et bande dessinées.

Pour vous laisser savourer le travail de ce talentueux illustrateur brésilien, voici quelques belles illustrations que vous trouverez dans les œuvres qu’il a illustrées pour les Éditions Anacaona :

L’enfant De La Plantation, de José Lins do Rego

Un livre sur le Brésil rural du début du siècle et la décadence de la canne à sucre.

Carlinhos, enfant orphelin de père et de mère, élevé dans la plantation de canne à sucre de son grand-père
La vie dans la plantation de canne à sucre...Carlinhos écoute beaucoup d'histoires, et en raconte aussi...

La terre de la grande soif, de Rachel de Queiros

Un livre sur la sécheresse qui a ravagé le Nordeste brésilien en 1915 et qui a affreusement atteint les familles et les animaux du sertão brésilien…

Une famille cherche à fuir la sécheresse et la faim qui dévaste le paysage du Nordeste en 1915.
Les animaux du sertão brésilien

Joao Miguel, de Rachel de Queiroz

Un homme quelconque et sans histoire, sous l’effet de l’alcool, assassine un autre homme… Ce roman joliment illustré par André Diniz raconte le sort de cet homme, jeté en prison et ballotté dans les engrenages incompréhensibles de la justice. Une histoire de solitude et d’angoisse dans le Nordeste rural des années 20.

Joao Miguel commet un crime qui change sa vie...
L'abandon et la solitude...

Le Libraire De La Favela, d’Otávio Júnior

Dans une favela de Rio de Janeiro, le témoignage plein d’espoir d’Otavio, un garçon qui retrouve par hasard un livre dans l’une des décharges de la favela où il habite. Cet épisode l’amène vers une passion qui l’accompagnera toute sa vie : la lecture…

La favela d'Otávio, le jeune garçon qui veut partager sa passion par la lecture
Une bibliothèque dans la favela, une ouverture sur les plaisirs procurés par la littérature
Vous avez aimé cet article ? Faite-le savoir !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *