Le massacre da Sé sous la plume de l’auteur brésilien Arlindo Gonçalves

Arlindo Gonçalves est l’un des auteurs participant à l’oeuvre collective Je suis toujours favela avec trois nouvelles. Son optique est celle du partage des savoirs et de la diffusion des idées afin de sensibiliser le plus grand nombre aux drames sociaux au Brésil.

L’un d’eux a été le massacre de la Praça da Sé à São Paulo qui a eu lieu le 19 août 2004, pendant lequel dix sans-abris ont été agressés. Deux ont été tués sur le coup, quatre sont décédés à l’hôpital et quatre ont survécu. Le 22 août, une nouvelle aggression a eu lieu à l’encontre de cinq sans-abris et l’un d’entre eux est mort. Dix ans plus tard, les agresseurs n’ont pas été punis mais d’autres attaques ont eu lieu envers les personnes sans domicile fixe.

A l’occasion de la commémoration du massacre de la Praça da Sé à São Paulo, Arlindo Gonçalves a écrit en 2010 la nouvelle “Corações suspensos no vazio” (Coeurs suspendus dans le vide). Aujourd’hui, il disponibilise gratuitement sur le site de la maison d’édition brésilienne Horizonte un autre texte, intitule “Corações ausentes” (Coeurs absents),

sachant que préserver la mémoire est bien un moyen de prévenir la répétition des erreurs (…) et en hommage a tous ceux qui sont morts lors du massacre, à ceux qui sont morts de la même façon par la suite et à tous les sans-abris qui souffrent quotidiennement de la violence urbaine.

Retrouvez ici le texte integral de “Corações ausentes” d’Arlindo Gonçalves, en portugais.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *