4.86 out of 5 basé sur 7 votes client
(7 avis client)

Insoumises

15.00

Insoumises, ou la nécessité de mettre en mot des injustices trop longtemps tues. Treize histoires, treize femmes.

Auteure : Conceição Evaristo

ISBN : 978-2-918799-95-5. 170 pages.

Qté

Treize histoires, treize femmes dans un portrait magistral de la « sororité noire », la fraternité entre femmes noires.

Fil directeur de ces portraits pleins d’empathie : une narratrice en visite, qui toque aux portes pour écouter des histoires. Elle rencontre ces femmes qui acceptent de se conter et de se confier, librement, parfois pour la première fois. Et nous découvrons Shirley, Régina, Maria… Aux prises avec leurs rêves, angoisses, sexualités, défis et amours…

La résignation ne trouve aucune place dans les vies de ces femmes : elles résistent, insoumises aux pressions et aux agressions du racisme, du sexisme et des conventions sociales d’une société encore patriarcale.

Conceição Evaristo est la plus importante voix de la littérature afro-brésilienne, et plus particulièrement féminine. Ses deux précédents romans L’histoire de Poncia et Banzo, mémoires de la favela, se sont vendus à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires au Brésil.

Lire le début

 

 

Ses autres livres

Banzo, mémoires de la favela, Conceição Evaristo
Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur.
Je suis encore favela_Anacaona

Un dossier spécial pour en savoir plus

7 reviews for Insoumises

  1. 5 sur 5

    En découvrant ces récits de vie bouleversants, le lecteur ne peut qu’être admiratif devant cette forme de résistance, cette force que ces femmes ont dû déployer, pour pouvoir laisser derrière elles les stigmates laissés par des années d’esclavage, pour avoir enfin le droit au respect, le droit de s’affirmer, le droit d’exister tout simplement en tant que femmes, loin des clichés misogynes toujours bien présents dans nos sociétés modernes.
    Les dégâts du colonialisme perdurent. Les descendants de ces hommes et de ces femmes qui ont été privés de liberté pendant des décennies, doivent tenter, pour se reconstruire, de renouer avec la mémoire de leurs ancêtres. Résister est devenu leur combat quotidien, une lutte indispensable pour faire entendre leur voix et être enfin reconnues.
    L’auteure : Ses mots sont à la fois poétiques et brutaux, musicaux et tranchants. Ils sont là pour casser le silence, et crier au grand jour les violences faites aux femmes, le manque de respect de cette société, dite moderne, où les blancs sont encore considérés comme supérieurs en tout, et où les clichés qui entourent les femmes noires, sont légion.
    Lire la critique en entier sur le Blog “La bulle de Manou” : http://www.bulledemanou.com/2018/02/insoumises/conceicao-evaristo.html

  2. 4 sur 5

    C’est dans un cadre rassurant que Conceição Evaristo pousse treize femmes à la confidence. Treize portraits de femmes noires, qui revendiquent le respect, l’amour et le besoin de considération. A travers ces témoignages, la narratrice prône l’émancipation de la femme noire, et ses droits à la liberté. Ce recueil de mémoires définie le genre féminin humainement, physiquement, sexuellement. L’histoire d’une vie, de treize vies, à connaître, mais à ne pas oublier.
    J’ai apprécié ce livre qui appelle à montrer ce que nous ne connaissons pas. J’ai été à la fois surprise et choquée par les réactions de ces femmes, emplies de force, de courage et de détermination.

  3. 5 sur 5

    UNE PETITE PEPITE A METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS §
    Ce livre est tout simplement magnifique ! Non, vous n’y trouverez pas de magie ni de paillette, mais de l’amour. Un amour comme point commun de chacune de ces femmes, qu’elles revendiquent dans leur force.
    Puisque l’autrice nous dépeint, via un procédé narratif plus qu’intéressant (qui intègre la lectrice ou le lecteur), des femmes qui ont connu des oppressions (sexisme, racisme, violences conjugales…) pour le simple faite de leur être (choix d’orientation sexuelle, assignation sexuelle, maternité…).
    C’est en partant à leur rencontre que nous découvrons donc ces portraits touchants et émouvants ! Chacune de ces lignes nous immergent aux côtés de la narratrice, recueillant tantôt les propos de ses femmes, nous transmettant tantôt rétrospectivement leurs propos… Blessées, elles ont des choses à raconter. Des choses qu’il faut prendre soin à écouter… par la lecture et le pouvoir des mots !
    Une plongée dans l’intimité, un ancrage empli de réalité que je vous conseille de savourer avec douceur et délicatesse !
    Critique sur mon blog : https://lecturesgourmandesweb.wordpress.com/2018/02/17/une-petite-pepite-a-mettre-entre-toutes-les-mains/

  4. 5 sur 5

    Brésiliennes, souvent noires, toutes les femmes que nous croisons dans Insoumises ont un point commun : leur sexe les a mises dans une situation difficile qu’elles ont dû affronter, combattre, accepter ou dépasser. En effet, abandonnées, violées, battues, humiliées, enlevées, rejetées, toutes ont dû faire face à des violences cruelles, celle de la société, celle des hommes, celle de la famille. Toutes partagent avec la narratrice, que l’on voit se dessiner en filigrane, la fierté d’être femme, la fierté d’être devenues des femmes résistantes, singulières, héroïques.
    Elles n’avaient rien pour elles : ni richesse, ni couleur de peau adéquate, ni refuge aussi parfois. On ne leur a rien offert. Leur destinée, elles l’ont forgée à coup d’acharnement, de persévérance, de courage. Elles ont aimé, parfois passionnément ; elles sont devenues mères, volontairement ou malgré elles, et leur(s) enfant(s) leur ont offert l’occasion d’un amour inconditionnel, l’envie de se relever, la force de se dépasser. […] Insoumises est un texte qui révolte, qui sidère. Pourtant, le style qu’emploie Conceição Evaristo est simple, sans autre apparat que des métaphores, des images dont la beauté touche, émeut. Elle ne rajoute pas de style ampoulé ; elle nous évite les apartés de colère, les emportements stylistiques faciles. La vérité de son récit est brute sans être brutale.
    Lire la suite de la chronique sur http://bullesdeculture.com/2018/03/litterature-ciritique-avis-livres-insoumises-conceicao-evaristo.html#hIjuO8GtgvrwYW9A.99

  5. 5 sur 5

    UN MAGNIFIQUE RECUEIL
    (…) Toujours Conceiçao Evaristo sait trouver les mots justes, ceux qui nous confrontent à ces réalités sans en faire trop, sans tomber dans le mélo, simplement en énonçant les faits tels qu’ils sont ou ont été. Et c’est ce qui en fait toute la beauté. C’est ce ton qui touche et nous pousse à passer d’un récit au suivant. Quelque part, tous ces récits s’imposent.
    Ne me demandez pas si j’ai apprécié ce recueil. Pour moi, il est non seulement magistral, il est surtout essentiel. Pour être témoin et pour dire.
    La critique en intégralité ici : http://www.leslecturesdemartine.com/2018/03/insoumises.html

  6. 5 sur 5

    […] Si l’on ne devait avoir qu’un seul regret à la lecture “d’Insoumises”, ce serait de ne pas avoir connu l’auteure plus tôt.
    La chronique intégrale ici : http://www.dufourjessica.com/2018/04/30/insoumises-la-parole-comme-acte-de-resistance/

  7. 5 sur 5

    (…) Si chaque témoignage nous parle d’amour déchu, déçu et souvent trahi c’est un lien de fraternité et de solidarité qui ressort victorieux des rencontres entre Conceição Evaristo et ces femmes. Une fraternité criante venue rendre hommage à des parcours individuels de femmes dont l’union des récits est une revanche sur le passé. Réunies dans le texte de Conceição Evaristo, elles ne sont plus seules (…)
    Lire la critique en entier : https://www.afrolivresque.com/insoumises-de-conceicao-evaristo-linsoumission-dune-parole-resiliente/

Ajouter un Avis

Catégorie :