(3 avis client)

L’appropriation culturelle

15,00

Auteur : Rodney William

Essai. 175 pages. Format broché 15 x 21 cm.

ISBN : 978-2-490297-09-2.

Catégories : ,
 

Description

Peut-on porter un turban, des dreadlocks ou une coiffe de plumes autochtone ?

Oui et non, car les accessoires culturels fonctionnent comme des piliers d’identités pour les peuples historiquement subalternisés par l’Occident. Ils portent en eux une ancestralité et des pratiques sociales de lutte et de résistance qui doivent être respectées.

Séparant l’appropriation culturelle des autres formes d’échange culturel, Rodney William révèle comment l’appropriation participe aux dispositifs d’invisibilité et de génocide culturels, en affaiblissant intentionnellement les savoirs et les connaissances des peuples noirs, autochtones et minoritaires.

S’appuyant sur des bases anthropologiques, R. William dialogue dans cet essai engagé avec la cosmogonie africaine et des auteurs comme Frantz Fanon, Stuart Hall, Kabengele Munanga et Abdias Nascimento.

Rodney William a grandi dans un univers baigné de samba, de capoeira, et de spiritualité afro-brésilienne. Anthropologue, docteur en sciences sociales, il est aussi babalorixa, dignitaire de la religion afro-brésilienne candomblé.

« Rodney William étudie l’appropriation culturelle sous l’angle historico-culturel du colonialisme. Il établit une connexion avec les pratiques prédatrices des marchés capitalistes colonisateurs
actuels, qui se servent des attributs culturels d’un peuple pour faire du profit, et vident de sens ses symboles d’appartenance. » Djamila Ribeiro, philosophe.

Lire le début

Une petite vidéo de 3 minutes

Aller plus loin avec notre dossier spécial

Appropriation culturelle ma culture n'est pas un déguisement

3 avis pour L’appropriation culturelle

  1. Nicolas, association Atelier d’histoire critique

    L’exercice de définition de l’appropriation culturelle auquel se livre Rodney William est limpide et fulgurant, en plus d’être nécessaire.
    Il s’agit là d’un important outil d’auto-éducation qui fera grandement avancer les discussions sur le sujet !

  2. Valentine Bonomo, Agir par la culture

    Plutôt que de tourner en rond pour se demander ce qu’on a le droit ou pas le droit de faire, plutôt que de s’insurger de manière stérile sur une soi-disant mauvaise tendance au politiquement correct, Rodney William nous invite ici à faire preuve d’intelligence et de considération pour les contextes souvent inégalitaires et violents qui sont la toile de fond des « échanges » culturels. Les productions culturelles sont pour certaines chargées d’histoire, de résistance et de spiritualité et il est du devoir de chacun·e de se renseigner et en prendre la mesure.
    Une critique à retrouver sur le site belge Agir par la culture : https://www.agirparlaculture.be/popcorn/lappropriation-culturelle/

  3. Librairie Pepite Blues, Bruxelles

    J’ai beaucoup aimé lire l’essai de Rodney William pour les critères précis d’évaluation qu’il donne. Et si je ne me trompe pas, c’est à ce jour le seul livre en français sur le sujet.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *