Critique CANAL+ de Troupe d’élite 2

Après Je suis favela, recueil réunissant des auteurs brésiliens engagés, tous ancrés dans la réalité urbaine et Troupe d’Elite 1, les éditions Anacaona publie en français Troupe d’élite 2, le livre qui a inspiré le film éponyme.

Ecrit par 4 auteurs, un sociologue, un commissaire et deux anciens du BOPE (Bataillon des opérations spéciales de la police militaire), ce livre est la suite du Troupe d’Elite mais cette fois-ci c’est du côté des policiers que nous plongeons dans les favelas.

Même décor, voix différentes… De l’intérieur, l’ennemi de l’Etat devient celui à qui il avait fait confiance. Cet ennemi à combattre sont les milices groupes paramilitaires chargés au départ de rétablir l’ordre, installées au cœur des favelas et dans lesquelles elles font régner leurs lois.

Moderne, rythmé, parfois violent, ce roman à la fin laissant peu d’issue (dernier chapitre au titre évocateur « Avant que la nuit ne tombe ») permet de saisir la complexité de Rio sans le regard et la plume de l’Occidental égaré en Amérique du Sud, mais de celui qui la subit au quotidien depuis des années.

Agrémentée de photos en noir et blanc, le seul point faible de ce roman est son titre : il en aurait mérité un, un peu plus proche de sa propre histoire que ce chiffre qui le rend, malheureusement, un peu froid. Troupe d’élite 2, au-delà des clichés touristiques…

Troupe d’élite 2 de Luiz Eduardo Soares, Claudio Ferraz, André Batista et Rodrigo Pimentel, Anacaona Editions , 22 euros

Lire la critique sur le site de CANALStreet, la chaîne urbaine de CANAL+ en cliquant ici
(bas de page)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *