Adoption : l’aveuglement à la race des parents adoptants

Un article bien vu sur Slate autour de l’adoption internationale qui prend en compte (pour une fois) le point de vue des adopté·es !

En effet, “les adopté·es ont souvent un sentiment très fort de redevabilité à l’égard de leur famille, qui constitue fondamentalement un mécanisme de mise sous silence” (J. Bourgain), aussi il est grand temps de leur laisser la parole.

L’article donne plusieurs exemples, dont notamment celui de la série américaine “This is Us”, où un des personnages, Randall, Noir, est élevé par des parents blancs “color-blind”, ce qui n’est pas sans difficultés pour son équilibre. L’article évoque également l’excellent documentaire d’Amandine Gay, qui interroge cinq adopté·es français·es ; et interroge une psychologue clinicienne et interculturelle.

Dans son essai L’Adoption internationale, Joohee Bourgain nous dit également : ” L’aveuglement à la race sociale, accompagné d’une absence d’éducation antiraciste dans les familles adoptantes, a des conséquences sur la construction identitaire des adopté·es. À force d’entendre que « la couleur n’a pas d’importance », les adopté·es finissent par se percevoir comme Blanc·hes et par performer ce rôle au sein de leurs espaces familiaux et intimes.”

En revanche, l’article n’est pas critique envers le système de l’adoption dans son ensemble comme l’est l’essai de Joohee 🙂

Un article à lire en accès libre sur Slate, “Adoption transraciale: se préparer au racisme que peut subir l’enfant” et pour approfondir ce thème, l’essai indispensable de Joohee Bourgain, L’Adoption internationale, mythes et réalités.

Photo couverture article : Joohee Bourgain, © archives personnelles.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.