La violence à l’école, au Brésil et en France

Après la diffusion du documentaire Souffre-douleurs sur France 2, j’ai eu envie de faire le rapprochement avec la nouvelle de Je suis toujours favela, Poétesse, écrite par Rodrigo Ciriaco.

Regardez la bande-annonce :

France 2 – Infrarouge: Extrait: SOUFFRE… par france2

 

Toutes ces insultes, en début de générique… Cela ne vous rappelle pas le début de Poétesse ? Lisez plutôt :

” Moche. Ridicule. Horrible. Même-pas-dans-ton-pire-cauchemar. Gros pif. Thon. La touffe. Caniche. Ch’veux en poils de cul. Baleine. P’tite grosse. Bigleuse. Pue le fauve. Négresse. Haleine de chacal. Pachyderme. Laideron. Haleine de phoque. Gourde. Miro. Nez de cochon. T’as-une patate-à-la-place-du-pif. Guenon. Tête dans le cul. Hamster. Dents pourries. Bouche d’égout. Laideron. (…)

Mais ce serait oublier la dédicace du début : ” Pour une fille qui, grâce à la poésie, s’est découverte femme.”

En effet, cette nouvelle raconte l’histoire d’une fille souffre-douleurs de ses camarades (comme on en voit tant dans ce documentaire de France 2)… et qui, grâce à la littérature de rue (et au phénomène des saraus) s’est découverte une vocation, a trouvé sa place.

” Au sarau, Kelly s’immergea dans un bain de mots, de sourires, reçut des gifles, fut touchée par des vérités qui l’émurent profondément, dans son intimité qu’elle seule connaissait. Elle se sentit respectée, remerciée.
Eut une meilleure estime d’elle-même. Vivante. Il lui avait fallu dix-sept ans pour respirer à fond et sentir
quelque chose de différent : elle respirait et se sentait vivante.”

Illustration de "Poétesse"

Illustration de “Poétesse” par Tinho

Allez… je ne résiste pas. Lisez Poétesse, de Rodrigo Ciriaco, en ligne et en entier, avant de la retrouver dans Je suis toujours favela !

Et pour rappel, Rodrigo Ciriaco sera en France en mars.

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *