Mémoires de la plantation, épisodes de racisme ordinaire

19,00

Disponible mi-mars 2021.

Un essai sur le poids psychologique du racisme et la mémoire du traumatisme, entre études de race, de genre et critique postcoloniale.

252 p. ISBN : 9782490297122

Abonnez-vous à notre Infolettre pour être informé.e dès la sortie !

 

Description

Grada Kilomba analyse de courts témoignages de femmes noires, qui parlent de la famille, du couple, ou des images qui leur sont attachées. Elles racontent le racisme dit « ordinaire » – ces remarques, gestes, actions, aux conséquences psychologiques réelles. Car pour l’autrice, le racisme ordinaire n’est pas un événement isolé ou ponctuel : c’est une exposition constante qui fait revivre des scènes d’un passé colonial, et mêle passé et présent.

Quel est le poids de l’histoire, le poids d’être classé·e comme « Autre » dans une société où la blanchité est la norme ? Comment devenir sujet après avoir été marginalisé·e ? Comment dire ce qui a été mis sous silence ?

Dans cet essai influencé par la pensée de Frantz Fanon et devenu référence internationale dans les études postcoloniales, l’autrice n’est pas celle qui est décrite : c’est elle qui parle. D’objet d’étude, elle en devient le sujet – et s’interroge : Qui peut parler ? Qui peut produire du savoir ? Il est urgent de penser à des stratégies pour décoloniser le savoir, la parole et nos imaginaires.

« Une intervention importante et innovante » (Paul Gilroy)

GRADA KILOMBA est psychologue, professeure d’université et artiste. Elle enseigne et travaille sur les questions postcoloniales et les études de genre. Ses installations artistiques ont été exposées à Berlin, São Paulo, New-York, et dans le monde entier.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mémoires de la plantation, épisodes de racisme ordinaire”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *