Les élections 2018 au Brésil

Que dire de cette élection ?

Elle nous perturbe tous, évidemment.
Aux éditions Anacaona, nous étions depuis notre création aux premières loges d’un nouveau Brésil qui s’exprimait haut et fort, qui revendiquait le droit à l’égalité, à l’appropriation de son corps et de sa sexualité, un Brésil où les minorités semblaient entendues, écoutées, respectées.

Las ! L’assassinat en mars de la député Noire et favelada Marielle Franco et son impunité, puis aujourd’hui l’élection de M. Bolsonaro, viennent mettre à bas ce Brésil-là. La montée en puissance des mouvements sociaux s’accompagne bien souvent, inévitablement, d’une contre-montée en puissance des contestataires, qui voient leur ordre, leur monde, leur identité, chamboulés.

Bien sûr, j’ai suivi la campagne électorale à distance et j’ai été très fière de voir les auteurs que nous publions – Marcelino Freire, Marcelo Moutinho, Conceição Evaristo, Rodrigo Ciriaco, Henrique Rodrigues, Jarid Arraes, pour n’en citer que quelques-uns ! – prendre position contre l’extrémisme.

Une semaine après, notre vie, notre combat, nos engagements continuent. Préparons-nous à résister. Dans notre cas, par les livres (même si j’aime bien aussi le bouquet de fleurs de Bansky 🙂

Car la littérature, engagée, est résistance.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *