Jarid Arraes, auteure Afro-féministe

Jarid Arraes est née en 1991, à Juazeiro do Norte, Ceara, dans la région Nordeste du Brésil.

Dès l’enfance, elle a un contact étroit avec la littérature, grâce à son grand-père et à son père, poètes liés à la mouvance de la littérature de cordel.

Au fil du temps, elle remarque la difficulté d’accès aux oeuvres des auteures féminines. Elle décide donc de faire des recherches approfondies sur les femmes qui ont marqué l’Histoire en tant qu’auteures ou poètes, mais aussi dans d’autres domaines.

Elle réalise alors que l’apport des femmes noires dans la culture et l’histoire brésiliennes est particulièrement négligé : leur absence brille dans les programmes scolaires, les médias et plus globalement l’Histoire officielle.

Prenant de plus en plus conscience des problématiques de race et de genre, elle publie en 2015 au Brésil en édition indépendante Dandara et les esclaves libres, son premier roman. En moins d’un an, le tirage est épuisé et l’oeuvre est rééditée en 2016 par une grande maison d’édition brésilienne.

Jarid Arraes a également écrit Heroínas negras brasileiras em 15 cordéis (Héroïnes Noires Brésiliennes en 15 cordéis, non traduit).

Elle vit actuellement à São Paulo, où elle se consacre à son activité littéraire. Très engagée dans la lutte féministe et anti-raciste, Jarid Arraes a créé le Club de l’écriture pour les femmes, dans le but d’encourager les femmes à écrire.

En savoir plus sur Jarid Arraes

Découvrez son roman

Dandara et les esclaves libres_Anacaona