Les éditions Anacaona au Salon du livre de Paris

Cela fait maintenant plusieurs années que nous sommes présents au Salon du livre de Paris, pour représenter la littérature brésilienne… Nous revenons cette année, avec un stand sur l’île de France, numéro P68. Passez nous voir, c’est toujours un plaisir !

Voici un aperçu de ce qui se passera nous concernant… (rappel : du vendredi 24 mars au lundi 27 inclus)

[Et il nous reste quelques entrées : si vous commandez un livre sur le site, entrez le code LIVRE2017 et nous vous offrons l’entrée au salon du livre !]

 

Vendredi, 11h, stand G76 de l’ambassade du Brésil : 

Paula Anacaona interviendra autour du sujet : « Comment traduire un monstre ? »

A l’occasion de la publication de l’oeuvre de José Lins do Rego, Fogo Morto (en français, Crépuscules), qui vient de sortir. Un travail de plusieurs années !

 

Marcelo Moutinho

 

Samedi à 13h sur le stand Anacaona P68 : venez discuter un moment autour d’un jus de fruit avec Marcelo Moutinho, un des auteurs du collectif Je suis toujours favela. Il ne parle pas français, mais je ferai la médiation – et avec des gestes, de l’anglais, de l’espagnol… on s’en sort toujours 🙂

 

 

 

 

Dimanche 16h30 sur le stand du Brésil G76 : Performance de Rodrigo Ciriaco,  auteur du collectif Je suis favela, Je suis toujours favela, Le football au Brésil… Vous le connaissez sûrement, il était déjà venu à Paris en 2013 et 2015…

Il viendra faire un stand sur le tour des éditions Anacaona P68 après ! On sortira les jus de fruits 🙂

 

 

Lundi 15h, stand G76 du Brésil : Paula Anacaona parlera de la littérature jeunesse brésilienne, à l’occasion du prélancement du Libraire de la favela, 2ème livre de la collection Anacaona Junior.

 

Pour ceux qui aiment le théâtre, et avaient aimé notre anthologie de théâtre contemporain brésilien, Alan Castelo fera quelques lectures à voix haute le vendredi à 16h et le lundi à 17h sur le stand G76 du Brésil.

 

Stéphanie sera de retour, et toujours aussi passionnée !!!

 

Enfin, ci-dessous le programme complet du stand de l’ambassade du Brésil.

Et je ne peux pas m’en empêcher, saudades de l’année dernière….

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *